Punchlinettes, kesako ?

Lancé en Avril 2019, Punchlinettes est un projet pédagogique qui sensibilise et lutte contre le sexisme ordinaire à l’aide de petites punchlines aussi drôles que douloureuses. Tous les jours, Punchlinettes met en avant le sexisme ordinaire qui se niche dans les différentes situations que l’on vit au quotidien : en famille, entre amis, au travail, dans le couple et ailleurs.

Aujourd’hui, Punchlinettes, c’est une communauté de plus de 126 000 personnes qui se rassemble sur Instagram pour échanger et participer activement au projet.

CONSTAT

Le sexisme ordinaire

Pointer du doigt les meufs, parce que ce sont des meufs 👉🏼, en les ramenant à des clichés négatifs liés à leur sexe : c’est moche. Ça s’appelle le sexisme ordinaire et il est partout : à l’école, en famille, au travail, entre potes… les situations quotidiennes en apparence banales sont l’iceberg d’une réalité plus cheum encore. Elles nous rappellent en permanence que le féminin doit être doux et tranquille et le masculin badass et tchatcheur alors qu’en fait : NON. 🙅🏽‍♀️

CHALLENGE

Sensibiliser et riposter

En finir avec les bafouillages silencieux et la frustration du « J’aurais dû dire ça ! ». On veut encourager des petites bouches à devenir des grandes gueules qui réagissent 😈, qui ripostent et qui assument. On veut aider à frapper en plein coeur 👊🏽 les discours toxiques de tous les jours : Ton meilleur pote, ton tonton Gégé, ton boss, les inconnus dans la rue ou encore ta mère. On veut faire du bruit et surtout s’imposer.

ARME

Le sarcasme

On veut décontenancer avec ironie, on veut rentrer dans l’arène, se battre avec des mots et défier les égo tout en finesse. Punchlinettes, c’est vous, c’est nous, ce sont elles, ce sont eux. 💁🏽‍♀️ C’est l’histoire de toute une génération qui s’exprime, qui tape du poing sur la table et qui se rebelle. C’est l’histoire de celles et ceux qui disent les choses haut et fort 🗣, qui prennent leurs revanches en toute répartie et qui lancent des petites punchlines bien saucées. 😏

Le sexisme ordinaire, c’est quoi ?

Le sexisme ordinaire, c’est l’ensemble des stéréotypes et des représentations collectives qui se manifestent par des mots ou des actes qui excluent, marginalisent ou infériorisent les femmes. Le sexisme ordinaire est un constituant du sexisme, une discrimination basée sur le genre appuyée sur un rapport de pouvoir, sur l’histoire des inégalité et qui est renforcée par la société. On peut dire du sexisme qu’il est une opression systémique, car l’exclusion ou l’infériorisation dont sont victimes les femmes est un cercle vicieux dans lequel s’accumule toutes les disciminations qui le nourissent : langue sexiste, inégalités salariales, hypersexualisation du corps, tabou menstruel, charge mentale, culture du viol, harcèlement de rue, stéréotypes de genre, taxe rose, féminicides (liste non exhaustive, malheureusement).

Quelles sont les thématiques abordées ?

Le sexisme ordinaire est dangereux : il peut se dissimuler tant dans les discours agressifs que bienveillants. Il peut parfois prendre la forme de remarques désobligeantes (exemple : tu es nulle, c’est normal tu es une femme!), parfois prendre la forme de compliments (exemple : tu es vraiment compétente pour une femme!). Ainsi, les différentes thématiques qui constituent le sexisme ordinaire sont un amas de clichés appartenant au cercle vicieux du sexisme mentionné plus haut. Nous abordons dans nos publications les thèmes des doubles standards, les différentes injonctions relatives au corps des femmes, les blagues sexistes, le culte de la beauté, les règles, la culture du viol, la fausse séduction, les interpellations familières, le mansplaining, manterrupting, manspreading, l’éducation genrée, les charges mentale et maternelle, la fausse galanterie, le paternalisme…  (liste toujours pas exhaustive), dans des contextes tels qu’au travail, en famille, à l’école, en public et bien d’autres encore.

Derrière Punchlinettes

Marion est activiste, storytelleuse et marketeuse digitale. Elle a créé le projet Punchlinettes avec l’ambition de faire évoluer les consciences collectives vers moins de sexisme, moins de masculinité toxique et d’aider les personnes qui y sont confrontées à riposter face aux discours nocifs qui en émanent.

Quand elle n’est pas en train d’écrire de nouvelles idées de réparties ; quand elle n’est pas à la librairie pour dénicher le dernier livre sur les stéréotypes de genres ou à une conférence sur le féminisme, elle parcours le monde à la rencontre d’autrui. Elle est très engagée pour sensibiliser et agir en faveur des droits des femmes : elle a milité dans les collèges et les lycées d’Île-de-France au profit de l’égalité femme-homme ; elle a également réalisé le site Internet de l’association Meufs Meufs Meufs. Entre égalité, liberté, écologie et solidarité, ses convictions sont diverses.

Pourquoi vos témoignages sont-ils utiles ?

Vos témoignages nous permettent de comprendre les remarques sexistes auxquelles vous êtes confronté.e.s au quotidien. Nous conservons précieusement ces remarques de manière totalement anonyme et nous y trouvons les punchlines les plus appropriées, celles qui vous aideront à riposter si vous devez y faire face une nouvelle fois. Par ailleurs, de nombreuses personnes de la communauté Punchlinettes peuvent se retrouver dans votre témoignage. La punchline que nous aurons imaginé pour vous pourra ainsi aider quelqu’un d’autre à répondre à la remarque sexiste à son tour.

Comment construit-on nos punchlines ?

Nous prenons le temps d’analyser les remarques auxquelles nous allons riposter. Cela nous permet d’en dégager la thématique, le ton et l’élément sexiste de la phrase pour l’expliquer ensuite. Nous puisons notre inspiration dans la culture populaire : proverbes, citations, films, humoristes, réseaux sociaux et nous avons une véritable passion pour leur réinterprétation, afin d’en faire des répliques percutantes, des punchlines qui mettent K.O d’un seul coup. Une grande partie de notre travail consiste à trouver des mots clés, des synonymes, des allusions, des homonymes et bien d’autres encore pour imaginer les meilleurs jeux de mots possibles. Mais notre règle numéro une reste avant tout l’humour : nous sommes partisan.e.s de l’ironie et de la sournoiserie, car nous sommes convaincu.e.s que se moquer en riant est bien plus efficace que d’agresser verbalement quelqu’un, même si l’on s’est senti agressé en premier.

Nous avons défini onze règles de base pour vous aider à créer les meilleures punchlines possibles. Retrouvez-les dans notre story à la une : le petit guide de la punchline en situation de sexisme ordinaire.

Marion Escot

Le sexisme ordinaire, c’est quoi ?

Le sexisme ordinaire, c’est l’ensemble des stéréotypes et des représentations collectives qui se manifestent par des mots ou des actes qui excluent, marginalisent ou infériorisent les femmes. Le sexisme ordinaire est un constituant du sexisme, une discrimination basée sur le genre appuyée sur un rapport de pouvoir, sur l’histoire des inégalité et qui est renforcée par la société. On peut dire du sexisme qu’il est une opression systémique, car l’exclusion ou l’infériorisation dont sont victimes les femmes est un cercle vicieux dans lequel s’accumule toutes les disciminations qui le nourissent : langue sexiste, inégalités salariales, hypersexualisation du corps, tabou menstruel, charge mentale, culture du viol, harcèlement de rue, stéréotypes de genre, taxe rose, féminicides (liste non exhaustive, malheureusement).

Pourquoi vos témoignages sont-ils utiles ?

Vos témoignages nous permettent de comprendre les remarques sexistes auxquelles vous êtes confronté.e.s au quotidien. Nous conservons précieusement ces remarques de manière totalement anonyme et nous y trouvons les punchlines les plus appropriées, celles qui vous aideront à riposter si vous devez y faire face une nouvelle fois. Par ailleurs, de nombreuses personnes de la communauté Punchlinettes peuvent se retrouver dans votre témoignage. La punchline que nous aurons imaginé pour vous pourra ainsi aider quelqu’un d’autre à répondre à la remarque sexiste à son tour.

Quelles sont les thématiques abordées ?

Le sexisme ordinaire est dangereux : il peut se dissimuler tant dans les discours agressifs que bienveillants. Il peut parfois prendre la forme de remarques désobligeantes (exemple : tu es nulle, c’est normal tu es une femme!), parfois prendre la forme de compliments (exemple : tu es vraiment compétente pour une femme!). Ainsi, les différentes thématiques qui constituent le sexisme ordinaire sont un amas de clichés appartenant au cercle vicieux du sexisme mentionné plus haut. Nous abordons dans nos publications les thèmes des doubles standards, les différentes injonctions relatives au corps des femmes, les blagues sexistes, le culte de la beauté, les règles, la culture du viol, la fausse séduction, les interpellations familières, le mansplaining, manterrupting, manspreading, l’éducation genrée, les charges mentale et maternelle, la fausse galanterie, le paternalisme…  (liste toujours pas exhaustive), dans des contextes tels qu’au travail, en famille, à l’école, en public et bien d’autres encore.

Comment construit-on nos punchlines ?

Nous prenons le temps d’analyser les remarques auxquelles nous allons riposter. Cela nous permet d’en dégager la thématique, le ton et l’élément sexiste de la phrase pour l’expliquer ensuite. Nous puisons notre inspiration dans la culture populaire : proverbes, citations, films, humoristes, réseaux sociaux et nous avons une véritable passion pour leur réinterprétation, afin d’en faire des répliques percutantes, des punchlines qui mettent K.O d’un seul coup. Une grande partie de notre travail consiste à trouver des mots clés, des synonymes, des allusions, des homonymes et bien d’autres encore pour imaginer les meilleurs jeux de mots possibles. Mais notre règle numéro une reste avant tout l’humour : nous sommes partisan.e.s de l’ironie et de la sournoiserie, car nous sommes convaincu.e.s que se moquer en riant est bien plus efficace que d’agresser verbalement quelqu’un, même si l’on s’est senti agressé en premier.

Nous avons défini onze règles de base pour vous aider à créer les meilleures punchlines possibles. Retrouvez-les dans notre story à la une : le petit guide de la punchline en situation de sexisme ordinaire.

Derrière Punchlinettes

Marion est activiste, storytelleuse et marketeuse digitale. Elle a créé le projet Punchlinettes avec l’ambition de faire évoluer les consciences collectives vers moins de sexisme, moins de masculinité toxique et d’aider les personnes qui y sont confrontées à riposter face aux discours nocifs qui en émanent.

Quand elle n’est pas en train d’écrire de nouvelles idées de réparties ; quand elle n’est pas à la librairie pour dénicher le dernier livre sur les stéréotypes de genres ou à une conférence sur le féminisme, elle parcours le monde à la rencontre d’autrui. Elle est très engagée pour sensibiliser et agir en faveur des droits des femmes : elle a milité dans les collèges et les lycées d’Île-de-France au profit de l’égalité femme-homme ; elle a également réalisé le site Internet de l’association Meufs Meufs Meufs. Entre égalité, liberté, écologie et solidarité, ses convictions sont diverses.

Marion Escot

VOUS NOUS RENDEZ HOMMAGE CHAQUE JOUR